retourIndex

Artériosclérose

 

Durcissement (sclérose) et épaississement des parois des artères. Actuellement, ce terme est utilisé pour désigner la sclérose artérielle prédominant sur les fibres musculaires (faisceaux de muscles) constituant la tunique moyenne. Une artère est constituée de trois tuniques superposées : l'intima à l'intérieur, la média au milieu et l'adventice à l'extérieur. Le terme d'artériosclérose est le plus souvent utilisé comme synonyme d'athérosclérose, qui est une maladie des artères d'évolution chronique et se caractérisant par un dépôt de lipides (corps gras) dans l'intima, ce qui aboutit à la formation de plaques jaunâtres appelées athéromes.

 
Ces plaques entraînent une prolifération des fibres élastiques associée à une diminution de volume du tissu conjonctif (tissu de soutien et de remplissage) et accompagnée de calcifications (durcissement par dépôt minéral). À ce stade, la lésion va s'ulcérer et se recouvrir d'une thrombose (caillot sanguin susceptible de boucher l'artère). Cette transformation des tissus composant les parois de l'artère va progresser de l'intima vers la média.Les différentes modifications survenant au niveau de la média peuvent s'étendre éventuellement à la couche externe (tunique externe).Les artères les plus souvent atteintes sont les artères du cerveau, les coronaires (artères du cœur), l'aorte (le plus gros tronc artériel partant du cœur), les artères des muscles et les artères des reins (on parle dans ce cas de néphro-angiosclérose).L'artériosclérose hyperplasique se caractérise par une augmentation de volume de la couche de cellules composant l'intima, ainsi que de la couche de cellules situées entre l'intima et la média et composée de fibres élastiques permettant à l'artère de se contracter (battements à l'origine du pouls). C'est à ce niveau que se produit une infiltration de corps gras (infiltration lipidique) à l'origine de la sénescence (vieillissement) de l'artère.La sclérose de Mönckeberg appelée également médiacalcose ou médiacalcinose, se caractérise par une dégénérescence de la structure des parois des artères associée à une calcification (dépôt minéral) des fibres musculaires composant ces parois et touchant tout particulièrement la tunique moyenne. Cette variété d'artériosclérose frappe essentiellement les artères des muscles et celles de moyen calibre. La sclérose de Monckeberg est une maladie artérielle pouvant s'accompagner d'ulcères (plaies plus ou moins profondes) des extrémités des membres supérieurs et inférieurs survenant chez les patients qui ont une hyperparathyroïdie (excès de sécrétion de l'hormone parathyroïdienne). Cette affection atteint également les artères de l'appareil génital de la femme et de l'homme et les sujets de moins de 50 ans. Quand on examine les vaisseaux des patients atteints par cette pathologie, ils apparaissent durs et tortueux et sont parfois palpables comme une artère radiale (artère passant au niveau du poignet) qui peut être perçue comme un tube rigide. Radiologiquement, la calcification des artères apparaît sous la forme de lignes concentriques quand la découpe de l'artère s'effectue transversalement (selon son diamètre) et sous la forme de rails quand la découpe de l'artère se fait dans le sens de la longueur. Cet aspect radiologique est perçu plus fréquemment au niveau des vaisseaux pelviens (du bassin), des jambes et des pieds. Quand la média est atteinte, cela n'entraîne pas de répercussions majeures sur le passage du courant sanguin dans la lumière vasculaire (l'intérieur du tube) et donc peu ou pas de symptômes. Par contre, quand cette pathologie touche les membres inférieurs, la calcification de la média est le plus souvent associée à une athéromatose, ce qui finit par aboutir à une occlusion (obstruction) de l'artère. Ceci s'observe le plus fréquemment chez les sujets âgés et les sujets qui ont eu un traitement à base de corticoïdes (cortisone) pendant une longue période. Cette pathologie s'observe également chez les sujets hyperglycémiques (diabétiques, individus ayant un taux de sucre élevé dans le sang). Elle est susceptible d'aggraver le tableau clinique des diabétiques et tout particulièrement de ceux présentant une neuropathie (atteinte des nerfs).Une autre variété d'artériosclérose est à l'origine de l'hypertension artérielle pulmonaire primitive (élévation de la tension artérielle à l'intérieur de l'appareil respiratoire pulmonaire).L'épaississement diffus de la paroi des artères de petit calibre peut également être dû au dépôt de substances présentant la consistance d'un minéral (comme du verre). Ce dépôt est constitué de protéines sans adjonction de corps gras (lipides). Cette variété d'artériosclérose touche essentiellement les artérioles (artères de petit et moyen calibre).

L'artériosclérose cérébrale est le résultat d'un dépôt d'athérome à l'intérieur des artères irriguant le système nerveux central. Cette affection se manifeste par un ensemble de symptômes qui accompagnent habituellement les accidents vasculaires cérébraux. Il peut s'agir, entre autres, d'une baisse du niveau cognitif (champ d'activité intellectuelle), de troubles de la mémoire essentiellement concernant les faits récents, de troubles de l'affectivité associés à une perturbation du caractère avec dépression et quelquefois une irritabilité. Plus rarement l'artériosclérose cérébrale s'associe à une euphorie et des idées de grandeur. L'évolution se fait le plus souvent vers une démence de type artériosclérotique.
Chez certains patients on constate la survenue, quelquefois, de symptômes décrits habituellement au cours de la maladie de Parkinson (on parle de forme neurologique pseudo-parkinsonienne) c'est-à-dire une rigidité musculaire, un visage figé, une démarche à petits pas et une paralysie pseudobulbaire. La paralysie bulbaire progressive appelée également paralysie labio-glosso-laryngée, maladie ou paralysie de Duchenne est le résultat d'une atteinte des noyaux moteurs du bulbe (neurone moteur périphérique de la VIIe paire crânienne, de la IXe paire crânienne, de la Xe et de la XIe paire crânienne). Cette affection neurologique se caractérise par l'apparition d'une paralysie associée à une atrophie (diminution du volume) de la langue et des muscles de la langue ainsi que ceux du pharynx et du larynx. L'ensemble des fonctions inhérentes à ces organes c'est-à-dire la mastication, la déglutition et la phonation deviennent, chez le patient atteint de paralysie bulbaire progressive, de plus en plus difficile. L'évolution se fait vers une extension des lésions vers les centres respiratoires et cardiaques (zones neurologiques, régulant la fonction cardiaque et respiratoire contenues dans le bulbe) ce qui entraîne le décès du patient. Il s'agit d'un syndrome qui s'observe au cours de la sclérose latérale amyotrophique ou de l'atrophie musculaire progressive. Décrivons également une forme de paralysie bulbaire progressive qui est le syndrome de Fazio-Londe correspondant à une variété infantile de paralysie labio-glosso-laryngée, forme d'un type particulier de sclérose latérale amyotrophique.
Au cours de l'artériosclérose cérébrale le patient présente constamment des maux de tête , des bourdonnements d'oreille, des convulsions, des vertiges.
Les examens complémentaires et plus précisément l'examen du fond d'œil montre assez fréquemment des altérations mais pas chez tous les patients.
Bien entendu l'artériosclérose cérébrale ne doit pas être confondue avec la maladie de Parkinson qui se caractérise quant à elle, par l'apparition de tremblements typiques et quelquefois d'une démence survenant tardivement.
La paralysie générale est susceptible d'être confondue avec l'artériosclérose cérébrale. Mais dans ce cas la sérologie c'est-à-dire la recherche d'anticorps de la syphilis, dans le sang du patient, est positive.
Cette maladie neurologique peut également être confondue avec une maladie d'Alzheimer ou de Pick. Dans ce cas l'âge est moins avancé et la démence est plus prononcée. D'autre part l'évolution se fait plus rapidement.
Le traitement de l'artériosclérose cérébrale est un traitement symptomatique.

 

 

 

Retour

Retour | Haut de page

Dernière mise à jour. 2010/05/11

Mod°9