ORTHOSANTE

swissorthoma.ch

http://www.swissorthoma.ch

           
SHOP:


    

Retour Index

RETOUR

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages trouvées

<META NAME='description' LANG='fr' CONTENT="os cage thoracique- Orthopédie Réhabilitation orthoma">
<META NAME='keywords' LANG='fr' CONTENT="Les os de la cage thoracique ..... ">
<META NAME='author' CONTENT="A. Masip ORTHOMA">
<META NAME='Identifier-URL' CONTENT="http://www.orthosante.ch/swissorthoma.ch/LeCorps/3Thorax/Planches/Os-cage-Thoracique.htm">

dernière mise à jour : 02/07/2008

 

La fracture costale:

 

Colonne vertébrale
Colonne
vertébrale

 

Lien avec bandages et attelles THORAX

 

Lien avec bandages et attelles de la COLONNE

 

 

 

Lien avec attelles de la COLONNE sur mesure

1/ Question :      Clavicule :

Chacun des deux os longs en forme de S unissant le sternum (os plat situé en avant de la cage thoracique) et l'omoplate (os plat triangulaire situé à l'arrière de l'épaule).

 

  Haut Image de la page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2/ Question :      Omoplate :
L'omoplate est un os grossièrement triangulaire qui forme, avec la clavicule, la ceinture scapulaire. L'humérus, ou os supérieur du bras, s'articule avec l'omoplate afin de former l'articulation de l'épaule. Cette articulation se fait au niveau de la cavité glénoïde située dans l'angle supéro-externe de l'omoplate. La partie postérieure de l'omoplate présente une épine qui la traverse latéralement et sépare la face postérieure en deux parties inégales. Cette épine se prolonge latéralement par l'apophyse coracoïde et l'acromion (qui s'articule avec l'extrémité interne de la clavicule). Ces deux éminences osseuses servent de sites d'insertion au tissu conjonctif. Sur l'épine et l'acromion s'insèrent les muscles trapèze et deltoïde. Ces insertions donnent à la ceinture scapulaire un haut degré à la fois de flexibilité et de force.

 

  Haut Image de la page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3/ Question :   Humérus :

Os du bras, s’articulant en haut avec l’omoplate.
L'humérus est un os long qui forme la partie supérieure du bras. Sa tête (l'extrémité proximale) s'articule avec l'omoplate (par la cavité glénoïde) alors que son extrémité distale s'articule avec les os de l'avant bras (le radius et le cubitus) pour former l'articulation du coude.

 

  Haut Image de la page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4/ Question :    Cartilage costal :

Le cartilage costal est le tissu conjonctif qui attache les côtes en avant au sternum et en arrière aux vertèbres de la colonne vertébrale. Le cartilage costal ressemble à de la colle, mais est plus élastique, et a une texture lisse et brillante.

 

  Haut Image de la page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4/ Question :     Côte :

Les vraies côtes correspondent aux sept premières paires de côtes. Elles tirent leur nom du fait qu'elles s'articulent en avant avec le sternum, ce qui les distingue des fausses côtes. Les vraies côtes sont également rattachées en arrière aux vertèbres de la colonne. Dans les deux cas, la connexion se fait à l'aide du cartilage costal.

 

  Haut Image de la page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5/ Question :         Colonne vertébrale :

La colonne vertébrale est la principale structure de support du squelette humain. Composée de vertèbres séparées, semi-séparées ou soudées, la colonne vertébrale comporte de nombreuses articulations permettant le soutien et la mobilité du crâne, la flexion du cou et du dos ; elle présente des points d'attache pour les côtes (qui entourent la cavité abdominale) et elle soutient et protège la moelle épinière. La colonne vertébrale est formée de sept vertèbres cervicales formant le cou, de douze vertèbres dorsales formant le haut du dos, et de cinq vertèbres lombaires formant le bas du dos. Le sacrum fait également partie de la colonne vertébrale. Il se compose de cinq vertèbres soudées les unes aux autres qui relient la colonne vertébrale à la ceinture pelvienne et au coccyx. Le coccyx est formé d'au moins quatre vertèbres semi-mobiles qui contribuent à la protection de la partie inférieure du tube digestif. Entre chaque vertèbre se trouve un disque intervertébral fait de cartilage qui absorbe les chocs et protège la colonne vertébrale des traumatismes. Les vertèbres sont reliées les unes aux autres par une série de ligaments, comprenant les ligaments inter-transversaires qui s'étendent sur toute la longueur de la colonne vertébrale et qui sont fixés aux apophyses transverses de chaque vertèbre. La moelle épinière qui représente la voie nerveuse principale, afférente et efférente au cerveau, descend le long d'un canal situé au centre de la colonne vertébrale.

 

  Haut Image de la page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6/ Question :     Manubrium sternal :

Le manubrium est la partie supérieure du sternum. Il est large et en forme de disque. Il s'articule avec le corps du sternum par l'articulation sternale supérieure. Le manubrium s'articule avec les clavicules. Les muscles sterno-cléido-mastoïdien, sterno-cléido-hyroïdien et sterno-thyroïdien s'insèrent également à ce niveau. Dans la partie supérieure du manubrium, on trouve la fourchette sternale qui permet le passage de la veine jugulaire le long de l'os.

 

  Haut Image de la page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7/ Question :      Sternum :

Os plat situé en avant de la cage thoracique, s’articulant avec les côtes.
Le sternum est un os plat en forme de lame, situé au centre de la poitrine. Il sert de site d'articulation des côtes en avant par l'intermédiaire du cartilage costal. Le grand pectoral s'insère également sur le sternum donnant à l'articulation de l'épaule sa puissance pendant la flexion du bras. Le sternum comporte deux articulations en plus de celles des côtes. L'une d'entre elles, appelée articulation sternale supérieure, se situe entre le corps (partie centrale) du sternum et la partie supérieure, plus large, le manubrium. Le manubrium du sternum s'articule avec les clavicules. Les muscles sterno-cléido-mastoïdien, sterno-cléido-hyoïdien et sterno-thyroïdien s'y insèrent. L'articulation inférieure s'appelle l'articulation sternale inférieure. Elle se situe entre le corps du sternum et un petit os en forme de goutte appelé appendice xiphoïde. Sur l'appendice xiphoïde, on trouve des insertions du muscle grand droit de l'abdomen, du muscle triangulaire du sternum et du diaphragme, qui sont responsables d'une bonne partie de la force musculaire nécessaire à l'expansion et à la contraction de l'abdomen.

 

  Haut Image de la page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8/ Question :       Appendice xiphoïde :

L'apophyse xiphoïde est un os en forme de goutte qui s'articule avec le corps du sternum au niveau de l'articulation sternale inférieure. Sur l'appendice xiphoïde, on trouve les insertions du muscle grand droit de l'abdomen, du muscle triangulaire du strenum et du diaphragme, qui sont responsables d'une bonne partie de la force musculaire nécessaire à l'expansion et à la contraction de l'abdomen.

 

  Haut Image de la page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9/ Question :              Cage thoracique :

Le gril thoracique est constitué de douze paires de côtes qui s'articulent avec les vertèbres de la colonne vertébrale et le sternum (sauf quelques exceptions) pour former la cage thoracique. Les côtes sont des os plats, incurvés, s'articulant tous en arrière avec une vertèbre au niveau des facettes articulaires costales. Les sept premières paires de côtes s'articulent également en avant avec le sternum, contrairement aux cinq dernières paires. Les huitième, neuvième et dixième paires sont rattachées par le cartilage costal à la septième paire, les onzième et douzième paires ne sont pas rattachées du tout en avant. Le gril costal offre un support solide au thorax, protégeant le coeur, les poumons et d'autres organes internes importants. La disposition des côtes permet cependant une expansion de la cage thoracique notamment, pendant la respiration. Un grand nombre de muscles et de ligaments s'insèrent sur les côtes, ce qui, grâce à la flexibilité de la cage costale, permet au thorax d'être à la fois flexible et solide.

 

  Haut Image de la page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les os de la cage thoracique
Cliquez sur une légende pour afficher la définition correspondante

Cage thoracique